La ronde place

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Terra Branford le Dim 9 Juin 2013 - 3:42

Les ombres dansaient lentement avec la tombée de la nuit. Bientôt, la chaude lueur du soleil laisserait place à celle plus pâle de la lune.
Mais c'est une ombre bien particulière qui attira l'attention de Terra. Celle d'une manifestation magique tout d'abord, puis celle dessinée par la silhouette d'Angor.
Pourquoi une telle arrivée? La cherchait-il? Et puis cette phrase, sonnant comme un avertissement...
Surement un lien avec l'étrange comportement de Revan. Et le mage noir aimait faire dans l'apparition quand il avait des choses à dire. A moins qu'il ne s'agisse d'une petite remarque sur le combat qui s'est déroulé peu de temps avant, ici même?


Par contre, il avait remarqué son petit "jeu" réalisé inconsciemment alors qu'elle comptait se perdre dans ses pensées. Avant que d'autres questions ne soient posées, elle y répondit.

Que des blessés... J'espère que ce n'est pas trop grave. Je n'étais pas là non plus.
Oui, comme tu à remarqué j'ai... découvert certains dons lors de la dernière sortie hors dôme. Des dons que je ne suis pas sensé posséder... Mon père peut-être, mais pas moi. Alors, je suis parti apprendre à maitriser ça.
Ça avance. lentement.


Terra fixa alors le mage. Ce dernier continuait son observation de la place. Revenant à sa première tirade. Elle était vraiment étrange et intriguait la jeune femme.

Mais tu ne viens pas pour ça. Pas encore. Nous sommes à Entremonde, il n'y a pas de grand danger. Pas que ne puissions sentir à l'avance. Alors, dit moi, pourquoi un mage dans la rue la nuit serait en danger? Où veux-tu en venir?
avatar
Terra Branford
Terraformeuse
Terraformeuse

Messages : 980
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 27
Localisation : Et pourquoi je vous le dirais?

Personnage
Race: Humaine/Esper
Métier: Mage
Etat physique: reposée, encore quelques bleus.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Angor de Redjak le Lun 10 Juin 2013 - 23:43

Le mage noir en avait trop dit et Terra l'avait pressentit. Il se retint de se mordre la lèvre inférieure, ce qui l'aurait, sans aucun doute possible, trahit. Comme à son habitude, il allait devoir bluffer. Mine de rien il commençait à avoir un don pour ça.

De ce que j'ai compris, ce n'est pas trop grave. Mais tu fais bien de t'entraîner avec. Chaque pouvoir que nous pouvons acquérir est bénéfique à notre communauté. Même si certains relèvent davantage de la malédiction...

Pour une fois qu'il ne parlait pas de lui...Bah on aurait pu le croire. Néanmoins, à la réponse de Terra, sa langue claqua contre son palais, signe que quelque chose l'avait énervé. Et il avait eu le même tic cinq minutes plus tôt face à Kinan.

Si cet endroit était aussi sûr, alors nous serions bien plus aujourd'hui. Ne te méprends pas, ce dôme n'est pas un abris contre les assaillants d'autres dimensions mais une cage et arène pour ceux qui y sont piégés. Il fut une époque où la population craignait les attaques des orques et des gobelins sur le village. Depuis notre arrivée il y a 2 ans, cette peur s'est estompée mais ce n'est pas pour autant que cette terre est sans dangers. L'incident de cet après-midi en est la preuve.

Moi-même je peux être défait à tout instant. Je ne suis nullement invincible. Je suis humain et donc mortel. Rien n'est éternel en cette réalité, pas même la magie.


Il se rendit compte qu'il en avait trop dit. Il avait fini par hurler ces dernières phrases, le laissant haletant, son souffle se transformant en une chaude buée. Il rabaissa son bras tendu et s'appuya contre le mur de la bâtisse derrière eux, comme chancelant.

Excuse-moi d'avoir crié... C'est juste que tu es importante pour ce village, tu es l'une des gardiennes et tu ne peux te permettre d'être tuée bêtement. Il est toujours imprudent de se déplacer seule.
C'est déjà arrivé trop souvent par le passé. Des hommes puissants qui connaissaient leurs limites mais qui sont morts face à l'imprévu. Même Kôtarô est tombé... J'ai vécu ça...tellement de fois.... Je ne veux pas le revivre... Pas encore ça...


De chaudes larmes silencieuses coulaient le long de son visage creusé par les cernes. Cela ne se voyait pas d'habitude mais la lumière aidant, le mage noir apparaissait sous un visage fatigué, façonné par la souffrance et les pleurs, masqués derrière un voile de réconfort qu'il affichait aussi bien pour rassurer les autres que pour vainement tenter de panser les plaies béantes de son cœur. Il commença à glisser le long de la palissade, se retrouvant assis dans la neige, adossé contre le mur. Sa voix n'était plus qu'un murmure.

Je n'ai pas pu te sauver... J'ai été impuissant... J'y ai même laissé ma vie...
Éliane...


Il enfouit sa tête entre ses genoux, attendant que ses larmes cessent de couler, puis il pencha sa tête en arrière, observant la lune, comme s'il espérait qu'elle pourrait sécher les ruisseaux de sa peine.

_________________
avatar
Angor de Redjak
Mage noir
Mage noir

Messages : 932
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 22
Localisation : A l'auberge en train de boire un blue darckness...

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage Noir
Etat physique: Deux côtes cassées et des bleus. Full Element

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Terra Branford le Jeu 20 Juin 2013 - 23:56

Terra écouta attentivement le mage noir, mais ne compris pas pour autant la totalité de son discours.
Enfin si, elle comprenait la teneur, mais pas les réactions du jeune homme, qui, au passage avait suffisamment de pouvoir pour rendre ces paroles peu censées.
Au moins ne ferait-il pas de remarque sur l'apprentissage que suivait la magicienne. Il faut aussi dire que personne ne savait qu'elle n'était plus seule dans ses entrainements. Cela dit, aurait-il émis la moindre objection s'il le savait?

Une malédiction? Oui ça s'en approche, mais elle ne comptait pas laisser qui que ce soit décider pour elle désormais. Pas même une malédiction.
Ensuite de quoi, Angor parti dans un genre de sermon qui la fit soupirer. Ce n'était pas ce qu'elle voulait dire et elle sursauta quand son interlocuteur haussa la voix.
Bien sur qu'elle savait que cet endroit n'est pas autant à l’abri que ça. Bien sur qu'il y a toujours des risques. Mais du point de vue de la jeune femme, cette description était exagérée. Ils n'étaient pas immortel, elle plus que de nombreux autres, en était consciente. Et pourtant, c'était assez simple de remarquer que la vie ici était simple.

Le point qui la marqua fut celui de la mort. Angor avait peur. De quoi? Elle n'en savait rien.
Sauf que cette peur était importante.
Et puis... Le jeune homme partit en sanglot au souvenir d'une personne qui était inconnue de Terra... Et... Elle ne savait quoi faire.
La perte d'un être chère et toujours difficile. Elle le savait, mais là, de toute évidence, le mage de Fior n'avait pas fait son deuil. Et ça, ça pouvait être très gênant.
De plus, l'homme qui lui avait toujours paru comme calme et imperturbable, celui qui dirigeait le village, venait de s’effondrer juste devant elle.
Importante? Oui, elle le savait, mais pas autant que lui. S'en était-il rendu compte? Était-ce pour ça qu'il cachait ses peurs et ses pleurs?

Non, elle ne pouvait laisser les choses ainsi. Ca n'allait pas. Que faire? Quoi dire? Comment réagir? Elle qui n'a jamais été une meneuse...

La magicienne prit une lente inspiration et se leva pour se ficher devant Angor, une expression qu'elle voulait sérieuse et particulièrement en colère lui collait au visage. Elle n'en avait pas l'habitude et ça ne lui allait pas.
La magicienne tendis une main et aida son confrère à ce relever. Une fois fait, alors, seulement elle prit la parole.

Lève toi, sèche tes larmes, ne dit rien et écoute...

Lui tournant, le dos, elle voulait éviter de lui montrer ses expressions. Car, si elle ignorait qu'elle folie allait la prendre, qu'elle mot elle prononcerait, elle ne souhaitait pas qu'on la voie ainsi.
Ses paroles pourraient être dure, méchante, qu'en savait-elle. Pour une rare fois, Terra laisserais libre cour à ses ressentiments et au choses qu'elle avait sur le cœur. Cette chose que trop souvent, n'est pas révélée: la vérité.

Angor... Je ne sais pas qui était cette... Eliane... Mais je peux deviner... comprendre aussi.
Beaucoup d'autre chose aussi. Protéger ce village, nous en sortir... Tout ça, je comprend très bien.
Il y'a d'autre choses que je ne comprend pas.


A ces mots, elle se permit une petite pause tandis que ses poings se serraient.

Toi... Tu nous parles... Comme si... Comme si nous ne savions rien.
Je pense avoir conscience d'une partie de tes responsabilités. Pas toute, je sais que tu nous en cache... Et dans ce cas, tu ne dois pas, tu n'a pas le droit d’être faible! Tu m'entends?! Parce que, même si c'est dure, et crois moi, je sais que ça peut l’être... Mais tu... Nous n'avons pas le droit.
Pas tant que tu auras autant de responsabilité!


Sa voix se fit plus forte et plus ferme.


Tu crois que je ne sais pas que nous ne sommes pas à l’abri? Qu'aucun de nous n'est immortel? Tu crois vraiment que je ne m'en suis pas rendu compte?!
As ton avis, qu'est ce que j'ai ressentis quand j'ai vu dans quel état j'ai laissé Eve? Et ne dit rien! Je sais! J'ai échouer, j'avais la responsabilité du groupe et je sais que c'est Magiteck qui nous a ramené. C'est ma faute...


Une larme roula le long de sa joue. Une larme de colère, contre elle, contre ce monde. Une larme de honte, une larme de peine.
Elle l'essuya de son bras. Elle n'avait pas fini. Pas encore. Pas maintenant.


Je connais mes limites et j'aurais du te le dire! Je n'étais pas prête à les mener!
Moi non plus je ne veux pas revivre ça.


Même Kotaro était tombé... ils n'étaient pas en très bon terme, certes, mais... Pas au point d'apprecier cette perte... Voila pourquoi Maï était si triste. Encore une fois, on lui cachait des choses. C'était logique. Si ça venait d'arriver, personne ne devait avoir envie d'en parler. La jeune femme espérait juste que ce n'était pas une des conséquences du combat qu'elle avait raté.
Non, On lui avait dit qu'il n'y avait eu que des blessés... Alors quand? Comment et pourquoi?


Tu ne m'as pas comprise quand je disais qu'il n'y avait aucun risque que nous ne saurions voir... De plus, si nous ne sommes pas invincible, il n'y a nul ennemi qui pourrait venir à bout de chacun d'entre nous. Je veux y croire, et je me battrais pour que ça soit vrai.
Mais il y a d'autre dangers, ils se cachent... à Entremonde.


Terra se tourna enfin vers Angor, son regard n'était que détermination. Sa voix énonça gravement, telle une sentence


Et l'un d'entre eux, c'est toi...

D'un geste, elle fit comprendre qu'elle n'avait pas finit.


...Toi, et ce que tu nous cache...

Un nouveau silence. La magicienne soupira. Combien de temps tiendrait-elle comme ça? Elle sentait son corps trembler, que ses jambes n'attendaient que de pouvoir se dérober sous elle.

Il y a quelque temps, je t'ai promis que je ne te poserais pas de question sur ton passé, et tu n'en feras rien sur le mien. Je respecterais cette promesse et, comme toi, je ne m'y intéresserais que si cela mettait en danger d'autres personne.
Par contre, je veux que tu arrête tes mensonges, tes demies-vérités! Tes cachoteries Angor!
Tu crois que je n'ai pas vu qu'il se passait quelque chose ce soir? N'est-ce pas pour cela que tu ne veux pas que je traine seule cette nuit? N'est-ce pas pour cela que Revan est parti je ne sais ou en nous demandant de rentrer au plus vite? Même lui! Il me cache des choses!
Mais ce dont je suis certaine, c'est que tu en cache beaucoup plus.

Alors seche tes larmes tout de suite! Fait ton deuil! Tu n'as pas le droit d'etre faible! Pas tant que tu ne nous diras rien de ce que tu sais, pas tant que tu continuera à vouloir garder toute responsabilité! Pas tant que tu ne te rendras pas compte que nous sommes aussi la pour te soutenir!


Elle ravala les dernières larmes qui voulait s'échapper de ses yeux humides et baissa la tête, offrant sa nuque au crépuscule.


Je sais que c'est dur... Mais tu pourrais au moins commencer par déléguer certaine chose, nous enseigner... Par exemple, tu me parle des gardiens... Je ne sais même pas ce que c'est. Un titre honorifique? Non... Il y a encore autre chose derrière ces bijoux qui ne sont pas de simple bagues.
Tu pourrais commencer par me dire quelle rôle tu me donnes ici si je suis si importante?


Maintenant, les tremblements n'étaient plus qu'une impression. Ces jambes tremblaient vraiment et il lui fallut un effort de volonté pour se remettre à fixer le mage noir sans défaillir. N'avait elle pas été trop... Crue? Un coup de sang? Certainement, mais qui lui avait paru nécessaire.
De toute façon, Terra aurait été incapable de préparer pareil phrases à l'avance, elle ne pouvait que se lancer. Et maintenant que c'était fait, elle ne pouvait plus reculer, ne pouvant qu'assumer.
Sa voix redevint le doux murmure qui la caractérisait tant, elle cherchait une réaction sur le visage du jeune homme... Que dirait-il? Allait-il s'énerver? Se remettre à pleurer? Lui dirait-il la vérité?
Qu'importe, elle ne broncherait pas, même si elle devait subir ses foudres.


Vois-tu... dans quel état cela me met?
...Je suis sûre que ça ne me vas pas...


(HRP: désolé pour le retard, et certainement de la qualité, j'ai eu beaucoup de mal à le refaire Sad)
avatar
Terra Branford
Terraformeuse
Terraformeuse

Messages : 980
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 27
Localisation : Et pourquoi je vous le dirais?

Personnage
Race: Humaine/Esper
Métier: Mage
Etat physique: reposée, encore quelques bleus.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Angor de Redjak le Ven 21 Juin 2013 - 9:07

Il sentit la brise glaciale de l'hiver mordre son visage de sa froideur, rendant ses larmes plus douloureuses qu'elles ne l'étaient déjà. Terra se leva finalement et lui tendit une main déterminée. Même si son regard était encore perdu, il accepta son aide et se remit sur pieds. Lui tournant le dos, sa voix était légèrement chevrotante mais l'air qui l'entourait ne semblait être imprégné que d'une résolution sans failles. Elle commença par parler de cette peine qui le rongeait inlassablement depuis des années, puis des choses qu'elle ignorait. Le mage noir n'en avait cure, il était perdu dans ses propres limbes. "Pas tant que tu auras autant des responsabilités !" À ces mots, le voile qui recouvrait son regard s'évanouit. Oui, ce rôle qu'il avait été forcé d'endosser, il n'en avait jamais voulu. Lui n'était là que pour agir dans l'ombre, se cachant dans l'aura lumineuse produite par Lili. Elle fit alors référence à l'épisode de la sortie des gardiens qu'il avait organisé. Quand il se remit à parler, la voix du mage était rauque et ne paraissait être qu'un murmure, recouvrant peu à peu son éloquence.

Si tu ne te sens pas assez forte pour être une meneuse, alors tu dois le devenir. Eve n'est...rien. Du moins elle est encore en vie. Ce n'est pas comme si elle était morte...

Mais il dû se retenir de toutes ses forces quand la jeune femme osa lui dire qu'ils pouvaient défaire n'importe quel ennemi. Il faillit lui sauter à la gorge, l'étrangler, la rouer de coups pour qu'elle comprenne à quel point elle était dans l'erreur. Elle se retourna alors et lui planta un couteau en plein cœur. Il était....le danger ? Après tout ce qu'il avait fait pour eux, c'est comme ça qu'ils le voyaient ? Non...C'était parfait, exactement ce qu'il recherchait depuis tout ce temps. Il sentit les coups se répéter partout dans son corps pendant qu'un mince mais large sourire malsain s'épanouissait sur son visage. Il partit d'un éclat de rire dément pendant qu'elle continuait de lui parler, imperturbable. Oui, il était les ombres de cette ville. Et toi Terra, oui toi, il te modèlera à sa façon, de sorte à ce que tu deviennes ce à quoi il aspire. Il ne l'écoutait plus qu'à moitié, ne ressentant que ce plaisir intense d'être poignardé encore et encore par la douleur. Après tout, quel meilleur remède que la souffrance pour apaiser un chagrin ? Quand il revit le monde par ses yeux, elle prononçait ces dernières phrases, tremblante et baissant la tête. Il s'accroupit légèrement pour qu'ils soient légèrement à la même hauteur et il lui saisit doucement son menton, lui faisant relever la tête.

Étrangement...je te trouve incroyablement belle ainsi...

Il se redressa de toute sa hauteur et lui tourna les talons, c'était à son tour.

S'il y a des inconnues que vous ne connaissez pas, c'est parce que vous n'avez pas besoin de les connaître. Si je ne vous les dis pas, c'est pour que vous évitiez ainsi de faire des erreurs stupides qui pourraient vous être fatales et ce en un claquement de doigts. Si tu me trouves fort, c'est uniquement parce que je me suis résigné à emprunter la voie que nul autre ne voulait prendre....

Il se retourna, un air sombre entourant ses yeux. Une expression à la fois forte et résignée. Un regard qui en a trop vu pour une seule vie...

Celle du sacrifice...
Laisse-moi te raconter une petite histoire. Un jour, 2 empereurs se rencontrèrent autour d'une table. L'un était réputé pour être juste et fiable tandis que l'autre était tyrannique et cruel. Au bout d'un moment, le tyran demande au juste ce qu'il considère comme étant la qualité nécessaire à un dirigeant pour gouverner. Celui-ci lui répond de la dignité, car il faut être digne pour prétendre à régner sur d'autres personnes. Le tyran approuve sa réponse mais dit qu'il a sa propre version. Le juste intrigué, lui demande alors de quoi il s'agit. Celui-ci lui répond "La volonté de détruire". Et sur ces paroles, il lui tire une balle en pleine tête.
Horrible n'est-ce pas ? À ce stade de l'histoire, tout le monde pense que le tyran mérite son nom et une pique pour sa tête. Et pourtant, la suite est toute autre. Les conseillers du défunt empereur, de peur qu'une guerre éclate entre leur empire commercial et celui militaire du tyran, décidèrent de maquiller la vérité. Ils firent accuser le suivant de leur empereur qui passa en cour martiale. En fouillant dans ses appartements, on trouva des documents attestant qu'il comptait faire un coup d'état et ainsi devenir le nouvel empereur. Du moins c'est la version officielle qui a été présentée au public. Tu t'attends sans doute à ce que je te raconte la vraie version de ce qui s'est passé maintenant, n'est-ce pas ? Et bien il n'y a pas de vraie version. Pour la simple et bonne raison qu'il s'agit de la version officielle. Hé oui, le chambellan avait prévu de l'assassiner la nuit-même afin de régner. Il n'a pu être exécuté seulement parce que les preuves étaient accablantes, hors de ce contexte, l'assemblée le soutenait, mais face à la crainte que leur inspirait le tyran, ils punirent le traître. Intéressant retournement de situation n'est-ce pas ? Mais si je te dis maintenant que tout s'était conformément déroulé au plan du tyran, qu'en penses-tu ? Assassin ? Héros ?
Aucune de ces deux réponses n'est juste.


Il s'approcha d'une des toitures du voisinage et saisit une stalactite.

Œil pour œil. Dent pour dent. CRAAAAC
Mal pour mal


Il avait arraché la stalactite et la lança vivement en plein cœur de la place, empalant un rat qui passait par là.


C'est la voie que j'ai choisi, bien que je ne compte tuer personne.
(À part Wesker...)
Je suis celui qui œuvre dans l'ombre de cette ville. Non, je suis son ombre. Et dans ce dôme, il faut parfois savoir s'allier avec le mal pour vaincre le mal. Mon existence même est imprégnée de ténèbres et c'est pourquoi j'œuvre seul, une personne avec l'âme corrompue suffit largement.
Viens me voir demain à la mairie, je te montrerai une partie de l'héritage de cette cité. Et rentre à l'intérieur, Revan me tuerait s'il t'arrivait quoique ce soit.



Il se dirigeait vers l'auberge quand il commença à ralentir le pas. Il ne tourna que très légèrement la tête avant de lui dire.


J'ai fait mon deuil de tous ceux qui sont morts.
Mais on ne peut pas faire le deuil d'une personne encore en vie.



C'est sur ces paroles qu'il rentra dans l'établissement.

_________________
avatar
Angor de Redjak
Mage noir
Mage noir

Messages : 932
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 22
Localisation : A l'auberge en train de boire un blue darckness...

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage Noir
Etat physique: Deux côtes cassées et des bleus. Full Element

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Terra Branford le Dim 23 Juin 2013 - 19:04

Comme Terra le lui avait demandé, Le mage noir ne dit rien alors que tout ce qui était enfoui dans l'esprit de la jeune femme était dévoilée.
Bien sûr qu'elle trouvait ses paroles injuste et cruelle. Bien sûr qu'elle s'en voulait pour ça.
Mais, elle espérait une réaction. Réaction qui, ne fut pas celle attendu: Angor se mit à rire. L'image d'une ombre démente traversa les pensées de la jeune femme.
Était-elle allée trop loin? Vraiment? Non, ce n'est pas ça, c'est bien pire.

Il lui prit le visage de la main, elle ne s'attendait pas à ça réponse. Il y eut un instant de silence alors que leurs yeux se connectait, intimidait Terra qui se croyait revenir vers les jours sombre de son enfance. Elle finit par secouer la tete et à se reculer doucement. Avant de commenter d'une voix trainante, visiblement gênée.

Ne te moque pas de moi s'il te plait...

Vint enfin la justification... Elle apparut immédiatement comme absurde à la jeune femme car si facilement critiquable pour des raisons simple.
Mais tout comme il l'avait écouté jusqu'au bout, elle en fit de même, patientant, cherchant des raisons, des explications à tout cela.
Un histoire... Une sale histoire, elle n'en vit pas l’intérêt. Pourquoi? Parce que pour chaque exemple du genre, il y avait une dizaine de contre exemple et de suite, pouvant être plus cruelle où plus vertueuse.
Elle même, en connaissait une en particulier, celle qu'elle avait vécue.

Oeil pour oeil? Mais ou? Bon sang, elle ne comprenait vraiment pas où Angor voulait en venir.
Mal pour mal? Non, justement, c'est contradictoire...

Terra sursauta quand le mage noir exécuta le pauvre rongeur qui avait le malheur de passer par la. Montrait-il sa détermination ainsi? Il devrait savoir que ce genre de démonstration ne serait perçues que comme exaction. L’intérêt?


Et puis, elle comprit. Enfin. Un voile venait de se lever. Elle était dans l'erreur.Il se voyait comme se Tyran de l'ombre? Difficile a dire. Cependant, il se complaisait dans ce rôle de sacrifié qu'il disait n'avoir pas voulu emprunter.

Alors elle ne répondit toujours pas. La désillusion s'emparait d'elle. Que faire? La solution était simple: rien. Pour le moment du moins. Il devait croire qu'elle était bouleversée, ce qui était vrai. Mais il lui donnait rendez vous le lendemain... Oui, Terra savait qu'elle pourrait en profiter pour y réfléchir à tête reposée. Se préparer aussi. Elle en aurait besoin.

Par contre, il lui serait difficile de pardonner à son tour une phrase en particulier. Celle concernant la fillette qui dormait, mal en point à l'auberge. Encore en vie? Quelle vie lui restait-il en réalité? Qu'elles cruelles paroles en vérité, celles d'un homme se moquant bien des morts et des blessés. S'en rendait-il compte?

Non, on ne peux pas.
Elle lui lança alors un regard chargé de reproche.
C'est pourquoi je penserais, chaque jours, à cette vie que j'ai gâchée par ma faiblesse... Jusqu’à ce qu'elle prenne fin.

Car au font d'elle même, elle savait très bien qu' Eve ne vivrait pas longtemps ainsi.
Alors que le maire entrait dans l'auberge, elle tenta, de lui répondre le plus sarcastiquement possible.

Ô ne t'en fais pas, tu n'auras rien à craindre de Revan, je te retrouverais demain, tache de te reposer d'ici la!

Trop de sentiment se chamboulait en elle. Colère, honte, peur, espoir, désillusion, volonté... Tout cela ne la menait à rien pour le moment.
En un flash lumineux, elle disparue...
avatar
Terra Branford
Terraformeuse
Terraformeuse

Messages : 980
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 27
Localisation : Et pourquoi je vous le dirais?

Personnage
Race: Humaine/Esper
Métier: Mage
Etat physique: reposée, encore quelques bleus.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mieux vaut être seule que mal accompagnée

Message  Maïwen le Mer 4 Juin 2014 - 21:38

Maïwen était restée dix minutes assise à pleurer dans cette ruelle. Elle repensait à tout ce qui s'était passé ce matin. Sa maison, qu'elle avait dans l'idée d'habiter avec Kôtarô, avançait à vitesse grand V, sauf qu'elle l'habiterait seule, Cet homme qu'elle avait rencontré, qui semblait plus âgé que les étrangers d'Entremonde et qui lui avait dit qu'elle était jolie... Puis ces douleurs, dans ce corps qu'elle ne semblait plus contrôler. Enfin, elle s'était séparée de la lampe avec l'être de son coeur emprisonné dedans..

C'est un cauchemar... Je vais me réveiller...

Elle finit par relever la tête. Une bourrasque de vent la frigorifia. Elle réussit à se lever.

Je vais me faire une infusion contre cette douleur à l'infirmerie. Il y a trop de poussière dans l'autre.

Elle se dirigea alors vers le chantier. Elle sera revenue bien plus vite que ce qu'elle avait dit à Pavel.
avatar
Maïwen
Gardien d'Entremonde
Gardien d'Entremonde

Messages : 1052
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage
Etat physique: RAS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Sana-kan le Mer 4 Juin 2014 - 22:20

Le matin c'était déroulé... Lentement. Très lentement. Par chance, j'avais du être la première à me lever et donc à quitter l'auberge.

Ayant assez de me sentir observée, j'avais décidé de faire ce que n'importe quel enfant des chantiers faisait: reconnaitre le terrain, savoir ou aller comment.

Rien de très compliqué, il me suffisait de marcher, d'analyser et cela, sans être dérangée, fabuleux n'est-ce pas?
Surtout que mon terminal était bien plus efficace à mémoriser chaques données.

Au final, c'est assez rapidement que j'avais pu cartographier une bonne partie des environs. Sans aller trop loin, cela va sans dire, mais au moins la plupart des rues m'étaient familière ainsi que les remparts.

Plus tard, j'avais pu entendre le village s'éveiller doucement, je fis alors plus attention à ne pas trop me faire remarquer, même si, au final, il n'y avait rien de dérangeant à ma présence. Le début d'après midi approchait, avec lui un timide soleil et un vent peu agréable.
Je m'étais décider à rejoindre la forge, là ou j'avais laissé la petite épée dont je me servais pour m'entrainer avant de voir une silhouette sur la place central pourtant vide depuis des heures. Je m'approchais tranquillement, comme en simple ballade, avant de reconnaitre L'infirmière en chef.
Et pas besoin de lire dans ses pensées pour comprendre que quelque chose n'allait pas. Surement en rapport avec son "cœur" comme elle m'avait dit.

Du coup, je me retrouve toujours aussi coincée dans ce genre de situation et m'en remet à des mécaniques et schémas classique suggéré sur ma rétine. En espérant qu'il marche, j'aimerais vraiment ne pas avoir à me méfier de personne si "utile" au village. Comprenez qu'ils sont écoutés et protégés.
Par contre, les guider contre l'avis du gérant, voila qui me plairait bien.

Elle ne semble pas m'avoir vu, je trottine alors un peu pour lui attraper la main.


Madame l'infirmière? Tu vas bien? Tu as les yeux tout rouge.
avatar
Sana-kan
Résident
Résident

Messages : 164
Date d'inscription : 09/03/2012

Personnage
Race: Androïde
Métier: Sauvegarde
Etat physique: Etat stationnaire, modèle adulte indisponible

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Maïwen le Mer 4 Juin 2014 - 23:10

En arrivant en plein centre de la place, quelque chose la toucha, et lui attrapa la main.
C'était la petite Sana-Kan. Elle lui demandait ce qu'elle avait. Ce qui était de bonne guerre. Elle ne pensait pas croiser qui que ce soit sur son chemin.


C'est parce que j'ai pleuré. Parce que je suis faible.

Elle n'avait pas regardé la gamine en parlant. Elle fixait quelque chose au loin.

Tu sais, ma vie s'est compliquée ces derniers temps? Tu risques de me voir souvent comme ça.

Elle s'arrêta, inspira en exagérant les gestes de sa tête et de ses épaules. Puis s'agenouilla.

Mais je peux essayer de les avoir rouge le moins possible. Si les autres te demandes pourquoi mes yeux sont rouges tu pourras leur dire que c'est une poussière!

Elle fit un clin d'oeil à Sana et se releva et continua sa route, la petite accrochée à la main.
avatar
Maïwen
Gardien d'Entremonde
Gardien d'Entremonde

Messages : 1052
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage
Etat physique: RAS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Sana-kan le Jeu 5 Juin 2014 - 0:27

Faible? C'est à dire? Vous êtes humain, pourquoi en ajouter? Pire, vous ne l’êtes même pas selon les critères génétiques.
Ce qui est sur c'est que toi comme moi ne pensions pas nous rencontrer maintenant.

Oui, tu m'avais dis que tu avais des soucis... Mais ça va passer non? Tu devrais pas être triste tout le temps tu sais?

Surtout de mon point de vue. Suivant les conseils, je n'en dis pas beaucoup plus, me contentant de tenir une main, tirant doucement Maïwen avec moi pour marcher un peu.
Elle m’arrêta et s'agenouilla devant moi pour me demander de ne pas ébruiter le problème. Tentant de me rassurer par un clin d’œil. Je lui souris donc gentiment

D'accord, ou que tu t'es mis un doigt dans l’œil? Ça fait les yeux rouges et gonflés aussi. Moi ça me fait toujours très mal.

Avant qu'elle ne se relève, je passais un bras autour de son cou pour lui chuchoter doucement.

Je sais qu'on se connais depuis pas longtemps, mais si je peux t'aider un petit peu, je suis grande et... Moi aussi j'aime pas être seule.
Je la lâchais alors. Elle se redressa et nous reprîmes la marche.
Lara m'a dit qu'entre fille, il faut s'entraider, mais elle est plus la... Mais je peux quand même le faire avec toi?

Jusqu’où ce foutu terminal ne me fera pas aller? Je crois que j'ai de quoi m'en inquiéter. Cependant, il est possible que ce genre de comportement de ma part soit effectivement payant. Si tel est le cas, je suis prête à ravaler ma fiertés et oublier un peu ma solitude... Pour l'instant.
Qu'est-ce que je peux bien faire pour elle? A vrai dire, je n'en sais rien. L'aider dans son "métier"? Non, pas vraiment. Tout comme faire disparaitre son chagrin. L'apaisé peut-etre, c'est ce qui m'est suggéré. Je suppose que je manque encore d'information. Est-ce qu'il faut que j'invente une révélation, comme si je m'ouvrait à elle pour qu'elle en fasse de même?

Je ne sais pas.

Si tu veux discuter, je préfère avec toi... Ou Pavel, les autres sont un peu bizarre. Et je sais bien écouter! C'est l'ancien qui l'a dit... J'espère qu'il va bien...

Non, je n'avais vraiment aucune idée d’où tout cela allait me mener.
avatar
Sana-kan
Résident
Résident

Messages : 164
Date d'inscription : 09/03/2012

Personnage
Race: Androïde
Métier: Sauvegarde
Etat physique: Etat stationnaire, modèle adulte indisponible

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Maïwen le Ven 6 Juin 2014 - 19:29

La petite Sana ne semblait pas si petite que ça. Ce n'étaient pas ses mots qui trahissaient sa maturité. Mais son regard. Maïwen en avait déjà vu des enfants. Leurs yeux brillaient d'innocence. Pas les siens.

C'est gentil ma belle. Mais on ne va pas rester triste alors que le monde continue de tourner. Si?

Même pour elle, ses mots sonnaient faux.

Elle afficha un sourire las.


Allez direction l'infirmerie jeune demoiselle. On va en profiter pour jeter un coup d'oeil sur l'avancement des travaux! Pavel, Kinan et Malentir sont en train de me la rebâtir.

Quelque chose lui traversa l'esprit.

Sana? Où est-ce que tu dors la nuit?
avatar
Maïwen
Gardien d'Entremonde
Gardien d'Entremonde

Messages : 1052
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage
Etat physique: RAS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Sana-kan le Dim 15 Juin 2014 - 18:01

Difficile de savoir si j'avais bien été comprise. En tout cas, l'infirmière se permis une petite phrase qui se voulait rassurante. Un moyen de me dire que ça irait mieux plus tard?
En tout cas, pas maintenant, toujours pas besoin de vos pouvoirs pour le savoir. J'ignore même si elle sera capable de s'en remettre, elle semble plus sensible que les autres. Ou alors est-ce son comportement qui diffère? A vrai dire, peu m'importe, tant que je peux parvenir à mes fins.

Non, ça serait nul de vivre tout le temps triste.

Autant la laissé croire que je pense qu'elle va mieux. Sachant pertinemment que ce n'est pas le cas et à vrai dire, je m'en moque. Je l'ai déjà dis non?


L'infirmerie? D'accord, je suis pas encore trop allé vers la-bas, pis je pourrais vous aider.
Mais il va falloir sourire un peu plus tu sais, sinon, ils vont te poser des questions.

Petits mots innocents et pourtant emplis de sens. Sonnant comme un conseil, une recommandation, d'une petite fille qui elle aussi sait comment éviter d’être remarquée dans son mal être. Remarquée tout cours parfois.

Où je dors? Bah à l'auberge, dans une chambre. Mais bon, j'ai pas trop l'habitude, j'avais jamais vu un "lit" avant!

Pourquoi cette question? N'est-ce pas là que tous se repose à la nuit tombée? Enfin, ceux qui viennent d'arriver du moins.
avatar
Sana-kan
Résident
Résident

Messages : 164
Date d'inscription : 09/03/2012

Personnage
Race: Androïde
Métier: Sauvegarde
Etat physique: Etat stationnaire, modèle adulte indisponible

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Maïwen le Dim 22 Juin 2014 - 11:51

D'accord.

Ce fut son unique réponse. Au moins elle ne dormait pas dehors où on ne sait où. Ce n'est pas la place d'une fillette de son age.

Allons y jeune fille. D'abord une bonne boisson chaude pour réchauffer les mains et les coeurs, ensuite on ira voir ce que font les garçons.

C'est ainsi que Maïwen emmena Sana-Kan à l'infirmerie.
avatar
Maïwen
Gardien d'Entremonde
Gardien d'Entremonde

Messages : 1052
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage
Etat physique: RAS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Armand R. de Maupertuis le Mar 31 Jan 2017 - 0:10

Armand reprit ses esprits. Il faisait jour. Plus de murs. Plus d'ombres. Plus de domestique, de miroirs, de pierrailles, plus de cris, mots, lueurs ou effrois ; juste un souffle étrange, une atmosphère décalée, comme si l'air avait changé. Armand se frotta les yeux et entreprit de se remette sur pattes. Non, décidément, il ne connaissait pas cet endroit. Par prudence, il tenta d'attraper sa fidèle rapière. Le premier constat malheureux fut que celle-ci ne semblait pas être à ses côtés : il était en effet rare d'écrire avec une autre arme que la plume... Le second constat fut plus préoccupant ; il semblait que son bras droit faisait preuve d'une désobéissance inédite en refusant obstinément de se mouvoir.

- Mais que diable suis-je donc allé faire en en cette galère ?!!

Armand resta un long moment interdit. Son esprit cartésien entreprenait de dégager de cet imbroglio une quelconque explication, de se suspendre à un quelconque point d'accroche rationnel qui puisse l'éloigner du sentiment terrible d'avoir sombré dans la folie.
Se sentant seul, il s'autorisa à murmurer :


- Bien, résumons donc. Une contrée inconnue... Ma foi peu fréquentée, semblerait-il... Une arrivée fortuite qui se déroula non sans quelque accroc... Un poids manquant à ma taille, me laissant désarmé... Ah diable ! Et ce bras, là, restant sourd aux appels de mon esprit ! Quand bien même je possèderais autant d'armes qu'un régiment, je ne demeurerai pas plus efficace qu'un pantin impotent ! Et voilà que je soliloque...

Un lourd silence se fit compagnon de son désarroi. La mine basse, le front lourd, une expiration inopportune et pourtant profonde souffla en volutes éparses la poussière qui tapissait l'endroit.

- Fi donc ! Ce n'est pas là manière d'honnête homme
Que d'ainsi par les passions se désespérer !
Et, intrépides, rions de l'adversité,
En tâchant d'évoluer dans cette ville fantôme ;

De la bravoure soyons le parfait parangon !
Gardons en tout lieu, en tout temps, le chef haut ;
Tentons de trouver en ce lieu triste et abscons
Ce qui à présent, capdedious, nous fait défaut :

Qu'on me donne, allons... une arme, une forge, un médecin...
Que sais-je, une loquace et instruite compagnie !
Après tout il me semble distinguer au loin
Des constructions et artefacts humains ! Mais oui !

Allons, cet endroit n'est sans doute pas si désert...
Çà ! Ce lieu semble avoir traversé bien des âges !
Et encore une fois, je suis bien trop disert.
Silence à présent, tâchons d'en savoir davantage...


Edit Angor: J'ai juste rajouté la fin de ton test de RP au début de ton post afin de décrire un peu plus la situation, sur ce, je m'éclipse !
avatar
Armand R. de Maupertuis
Arrivant
Arrivant

Messages : 19
Date d'inscription : 26/01/2017

Personnage
Race: Renard
Métier: Bretteur
Etat physique: En quête d'ambidextrie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Jin Morrienoah le Jeu 16 Fév 2017 - 17:41

Jin explorait les environs, une certaine tension dans la démarche. Le doute quant à ce qu'il s'était produit auparavant persistait et il ne serait "tranquille" que quand il saurait exactement ce que la barde connaissait de lui. Il errait dans les ruelles depuis dix bonnes minutes quand il déboucha sur la place du village. Les marchands avaient déjà remballé leurs étalages. La luminosité commençait à baisser drastiquement et la température ambiante n'allait pas tarder à suivre sur la même pente. C'est en se disant qu'il était peut-être temps pour lui de rejoindre l'auberge que Jin entendit quelqu'un monologuer.

Seul sur la grande place, il était affublé d'un chapeau à plume ainsi que d'une cape cramoisie. Ses vêtements au style plus qu'ancien pour le traceur semblaient de bonne facture et laissaient librement évoluer la queue de l'individu. ..... Attendez, UNE QUEUE ??? Jin restait interdit devant ce spectacle surnaturel: un renard costumé en mousquetaire déclamant des vers sur la grande place. Il ne put s'empêcher d'exprimer sa frustration face à tant d'incompréhension.


Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?! dit-il d'un ton agressif tout en mettant en joue la créature de mauvaise augure de son majeur et de son index.
avatar
Jin Morrienoah
Arrivant
Arrivant

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 25
Localisation : Corée du Sud....avant en tout cas

Personnage
Race: Humain-Traceur
Métier: Tueur à gage
Etat physique:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Armand R. de Maupertuis le Sam 18 Fév 2017 - 16:05

Armand était encore en pleine tirade ; noyées par le flot de son débit versifié, les paroles de l'individu qui venait de pénétrer la place ne lui parvinrent pas et se perdirent en écho entre les ombres, que le soleil couchant rendaient longilignes et fuyantes, comme en prosternation devant l'achèvement du jour. En revanche, guidé par ses sens et son odorat, Armand perçut la présence nouvelle et se retourna pour faire face au nouvel arrivant.

- Bien le bonsoir, monsieur ! Je crains fort d'être arrivé en ces lieux par le biais de circonstances fort impromptues, et attendais d'une quelconque présence quelques éclaircisse...

Il s'interrompit brusquement. Malgré la pénombre grandissante, les sens d'Armand perçurent dans l'attitude de l'individu, dans l'étrange fixité de son regard, dans la tension nerveuse que requérait son impassible immobilité, et dans les derniers échos de ses paroles réverbérées par les parois circulaires que formaient les échoppes et bâtisses de la place, que ses intentions ne plaçaient pas l'échange sous le signe de la plus haute courtoisie. Il décida de scruter plus avant l'étrange gestique de l'homme. Il semblait mimer de ses doigts la forme d'un mousquet, ou encore d'un pistolet... Les pensées d'Armand fusèrent à pleine vitesse.

(Allons donc. Serait-ce là un saltimbanque contrefaisant je ne sais quelle scène d'abordage dans une des farces que les places telles que celles-ci accueillent à la nuit tombée, scènes improvisées des théâtres de rue ? Je lui vois un assez convaincant bandeau ; il tient assez par son costume, ma foi, du pirate et du forban. Mais le reste de la troupe se fait bien trop discret... Non, il est seul ; foin de répétition théâtrale. De nombreux bandages... un échappé de la Cour des miracles ? Non pas : avec cette perruque ?! Gris-bleu ? Ce n'est certes pas une couleur des plus banales ; prudence s'impose, il semblerait que bien des éléments se dérobent encore à ma raison... Ma rapière... ah, je ne l'ai point !).

- Hé là, monsieur, tout beau ! Je ne sais ce qui vous pousse ainsi dans les retranchements d'une attitude belliqueuse, ou tout du moins est-ce là ce que votre pantomime évoque, mais je me vois, tout comme vous ce me semble, parfaitement désarmé ; n'allions donc pas de posture guerrière à notre incapacité à combattre.

Tout en parlant, Armand scruta les alentours en quête d'un quelconque moyen de retrait au cas où la situation viendrait à dégénérer. Sans doute avait-il voyagé plus loin qu'il ne le pensait de prime abord. Il avança de quelques pas, tout en se tenant prêt à bondir au moindre signe d'agression.

- À dire vrai, monsieur, je n'entends rien à la situation présente. (Tiens donc, ses traits fins m'évoquent assez les descriptions orientalistes de Marco Polo... serais-je tombé aux confins de l'Asie ?) Je serai bref : sauriez-vous m'instruire de votre identité et de l'endroit où je me trouve ? Je ne saurais pour l'instant formuler de meilleur apophtegme.
avatar
Armand R. de Maupertuis
Arrivant
Arrivant

Messages : 19
Date d'inscription : 26/01/2017

Personnage
Race: Renard
Métier: Bretteur
Etat physique: En quête d'ambidextrie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Jin Morrienoah le Sam 18 Fév 2017 - 19:08

Pour Jin, la situation était claire. Cette chose en face de lui allait être compliquée à gérer. Il ne comprenait pas un traitre mot de ce qu'il racontait. Enfin, il comprenait les grandes lignes mais ça allait vite lui taper sur le système. Pour commencer, ce renard était poli. Un peu trop poli, d'ailleurs. Il lui rappelait certains politiques véreux de son monde. À la différence près que son interlocuteur semblait assez sincère, voire un brin naïf. Ensuite, il avait l'air de s'agir d'un nouvel arrivant, comme Jin il y a encore quelques semaines. La désorientation était compréhensible mais il restait sur ses gardes. Cela n'empêchait pas certains individus de nuire dès leur arrivée. Le visage de Wesker traversa son esprit. Dès qu'il l'avait aperçu, il avait senti la félonie jusqu'au bout de ses ongles. Il chassa l'image du grand blond de ses esprits et fit mine de baisser ses doigts.

Il est vrai qu'à part les griffes de la bestiole, il ne semblait pas armé mais on n'est jamais trop prudent. Il se tenait prêt à faire feu au moindre mouvement brusque. La créature semblait observer les environs, comme si elle repérait le terrain en urgence. Chacun voyait l'autre comme une menace et se préparait à agir au moindre signe suspect. Peu importe qu'il s'agissait d'un animal, d'un démon ou d'un tourment, il était tout sauf bête. Et il semblait vouloir vivement discuter. Dommage pour lui, la communication n'était clairement pas le point fort du traceur. Il soupira dans la fraicheur du soir, créant ainsi une petite volute de fumée qui se dispersa bien vite.


Jin. Morrienoah Jin.
Suis-moi.


Il ne se voyait pas faire comme Pavel ou Angor et raconter tout et n'importe quoi à cette chose. Surtout qu'il n'y avait pas compris grand chose au final, à l'exception des informations pratiques qui lui étaient utiles. Il dépassa donc la créature et lui fit signe de la tête de le suivre, se dirigeant vers l'auberge. Dans tous les cas, il pourrait refiler le bébé à Roger.

(Ça devrait me faire marquer des points auprès de la communauté. Vu la situation actuelle, ça ne serait pas du luxe.)

HS: Pas la peine de modifier le post pour autant, juste pour préciser que présentement, je n'ai pas mon bandeau à l’œil. Ce n'est quelque chose que je n'enfile qu'en combat et la situation ici état trop rapide pour que je le fasse. En revanche, si tu veux des détails intéressants, mon personnage a tous les doigts des deux mains bandés.
avatar
Jin Morrienoah
Arrivant
Arrivant

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 25
Localisation : Corée du Sud....avant en tout cas

Personnage
Race: Humain-Traceur
Métier: Tueur à gage
Etat physique:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Armand R. de Maupertuis le Lun 20 Fév 2017 - 22:15

La pénombre envahissait les lieux presque complètement à présent, et la fraicheur nocturne commençait son lent assaut. Armand frissonna.
Il avait hésité une fraction de seconde avant de comprendre que la première partie de la réponse de l'individu n'était pas une langue étrangère ; en dépit de toute logique linguistique, il semblait qu'il s'agisse de son nom. En revanche, et bien qu'assez soulagé d'entendre une langue connue, le tutoiement fit tiquer le gentilhomme.


(Non mais... en voilà des manières ! Est-ce ainsi que l'on salue ? Je n'ai certes rien contre le pragmatisme des langages simples, mais ceci manque un tant soit peu d'égard et d'élégance.)

Malgré cette légère contrariété, Armand sentit qu'il pouvait baisser quelque peu sa garde. D'une part, le dénommé Jin avait été attentif à son discours puisqu'il avait abandonné son étrange et vindicative gestuelle ; d'autre part, bien que manquant de la plus élémentaire courtoisie, son injonction  ne laissait présager d'aucune chausse-trappe. Si Jin lui avait voulu du mal, il aurait usé d'arguments bien plus persuasifs et d'un discours plus élaboré pour être suivi. Armand s'inclina légèrement, ramena son couvre-chef en arrière (de sa main gauche, chose peu pratique) et salua :

- Je vous devine taiseux, aussi ne vous importunerai-je pas plus avant ; mais puisque vous me fîtes l'honneur de dévoiler votre identité, je me dois de vous rendre la pareille ; je me nomme moi-même Armand Raynal de Maupertuis, et me déclare, monsieur, votre serviteur.

Trop long pensa Armand. Il avait déjà rencontré taciturnes et atrabilaires, et même de mutiques Mimes ; et si certains s'étaient révélés de terribles – et surtout nombreux – adversaires, il avait également appris à percevoir, dans l'art de se faire comprendre par le geste et l'attitude plus que dans le phrasé orgueilleux, une beauté et un langage somme toute aussi digne de respect que les plus nobles vers des meilleurs poëtes. Il allait lui falloir adapter son discours à l'aune des habitants de cette contrée.

Lorsqu'il se redressa, Jin l'avait déjà dépassé. À peine Armand avait-il eu le temps, à son passage, de détailler davantage son faciès, et de s'apercevoir que ce qu'il avait pris pour un cache-œil n'était qu'une mèche de cheveux mal disposée 1. Il se retourna vivement, pour constater l'avance déjà prise par son guide improvisé. Puis vint un léger doute. Après tout, que n'avait-il besoin de pilote ? Ne pouvait-il pas lui-même s'avancer en ces terres pour les explorer de son propre chef ? Armand marqua un temps d'arrêt supplémentaire. Suffisamment long pour frissonner derechef ; la nuit et le froid le rappelait à l'urgence et à l'imbroglio de la situation.


- Mais... mais... attendez-moi ! s'écria-t-il en se dirigeant à son tour, sans encore le savoir, vers l'auberge.

____
1 HS : On va dire que ça passe...
avatar
Armand R. de Maupertuis
Arrivant
Arrivant

Messages : 19
Date d'inscription : 26/01/2017

Personnage
Race: Renard
Métier: Bretteur
Etat physique: En quête d'ambidextrie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ronde place

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum