Armand Raynal de Maupertuis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Armand Raynal de Maupertuis

Message  Armand R. de Maupertuis le Sam 28 Jan 2017 - 16:49

Nom : de Maupertuis
Prénoms : Armand, Raynal
Age : une trentaine d'année, mais il est bien inconvenant de mander ainsi l'âge d'un gentilhomme.
Race : Renard anthropomorphe
Terre d'origine : France, milieu du XVIIème siècle.
Description physique : Renard bipède et doué de raison, hormis ses attributs vulpins, rien ne distingue, en termes de taille et de locution, ce présent animal du commun des humains. Vêtu selon les règles du bon goût, portant pourpoint, cape et couvre-chef au rougeoyant panache.
Caractè...
Ah, mais en voilà assez ! Ce formulaire autoritaire et retors ne sied guère aux précautions de politesse des plus élémentaires ! Que ne me demanderiez-vous plutôt de joindre le descriptif à la parole pour que retentisse le discours éclairé de quelques vers improvisés ?
Breuh-hum... Voyons...

Le faciès incongru et la posture étrange
De celui qui se tient devant vous ne dérange
Que ceux dont l'ire facile rend aveugle au bel art
De contrefaire l'humain quand on n'est qu'un renard !

Gentilhomme gascon, bretteur invétéré,
Vous connaîtrez vite les malices de ma lame
Qui se dérobe aux lourdeurs du monde guerrier
Pour de l'humanisme défendre la flamme ;

Car bien vite lassé de faire du Lys un maître,
Face à mère Fortune osons être bravaches,
De l'empire des souverains allons nous démettre
En mêlant gestes et mots à l'éclat du panache.

Et, mordious ! Vous n'avez encore pour tout portrait
Qu'une toile dépeinte et ma foi sans attrait
De ce qui se cache sous ces crocs amènes
Qui, riant sous cape, s'en vont combattre la haine !

Favori de Calliope et des stances fastes,
Césure à l'hémistiche, hyperboles néfastes,
Rimes riches, troppes, vers, litotes, sont le lit des plus beaux
Artifices ; les mots sont les plus riches porte-flambeaux

Qu'assiste un esprit ouvert, empli d'idéal !
Audet et rideat ! Du cœur et du rire,
Allons ! Plume et Lame sont mes plus belles vassales !
– Armand Raynal de Maupertuis, pour vous servir.


Et puisque de mon histoire vous semblez impatients que je vous fournisse quelques détails, je vous laisse seuls avec l'admirable ouvrage d'une mienne connaissance...

[Extraits de la Biographie de Monsieur A. R. de Maupertuis, établi en l'an de grâce 1661 par Madame la Marquise de Trois-Croix] :

"Ayant, selon ses propres dires, préféré au service du roy la défense des nobles causes, Monsieur de Maupertuis quitta le corps des mousquetaires où il avait acquis le grade de lieutenant. Cette décision en surpris plus d'un ; l'habilité au combat de cet être étrange n'était en effet plus à prouver ; anticipant les coups, rusant, feintant, il semblait se mouvoir avec autant de grâce qu'un danseur lorsqu'il portait l'estocade, de sorte que les vers qu'il déclamait en combattant se liaient à la beauté superbe de ce ballet si savamment orchestré ; mais, gare ! n'allez point imaginer que cet esprit amène se complaisait dans les boucheries sanglantes des combats rapprochés ; avec noblesse, il ne portait de coups fatals qu'à ceux dont les ardeurs pouvait être létales. On ne sait ce qu'il advint de lui pendant les mois qui suivirent cette bouillante décision de démission, décision qu'il aurait prise, selon certains, en se liant d'amitié avec un de ceux que l'infâme vocable militaire qualifie d'ennemi : un bretteur espagnol doté semble-t-il d'une aisance à l'épée au moins comparable à celle de notre héros. Monsieur de Maupertuis semblait parti pour Venise ; on ne retrouva trace de lui que bien des mois plus tard, où il narrait avec allant d'invraisemblables aventures, les plus folles ayant eu lieu sur l'astre lunaire lui-même. Si bien d'entre nous, dans notre cercle, considérèrent ce récit comme une simple divagation, certes emprunte de poésie mais dénuée de tout fondement rationnel, un soupçon de je-ne-sais-quoi dans son regard et son timbre de voix me convainquirent presque tout-à-fait de la véracité de ses dires : le descriptif de cette singulière utopie qui accompagnait cet astre peuplé de gens fort éclairés me laissait songeuse. Le grand projet de Monsieur de Maupertuis fut alors d'écrire et de faire publier ce roman étrange, pour que tous, sur Terre, puissent entrevoir l'espoir d'une dynastie où l'érudition et la beauté rachèteraient la violence du pouvoir et le fracas de la conquête."


* Viendra bien vite le récit de son arrivée ici... *


Dernière édition par Armand R. de Maupertuis le Lun 30 Jan 2017 - 20:34, édité 1 fois
avatar
Armand R. de Maupertuis
Arrivant
Arrivant

Messages : 19
Date d'inscription : 26/01/2017

Personnage
Race: Renard
Métier: Bretteur
Etat physique: En quête d'ambidextrie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armand Raynal de Maupertuis

Message  Armand R. de Maupertuis le Sam 28 Jan 2017 - 17:17

Arrivée en Entremonde :

La lueur vacillante de la bougie projetait sur les murs de l'alcôve parisienne des ombres changeantes, danseuses de grâce, qui enchaînaient rondeaux et passe-pieds au rythme suave des accroches lunaires. Mais ce vacillement indiquait surtout l'agonie de la flamme, et la bougie s'en allait bientôt s'éteindre. Armand contempla sa table de travail, jonchée d'esquisses diverses, de sonnets, de récits, d'inachevés, qui étaient devenus ses compagnons d'idéal depuis bien trop longtemps maintenant. Deux ans ! Deux ans à affronter la solitude la plus poisseuse depuis que ses compagnons étaient repartis aux quatre vents pour traquer d'ineffables chimères, en de bien belles et bien féminines compagnies, le laissant à son projet d'écriture ; mais la fierté de relater les innombrables périples vécus s'était émoussée avec le temps.

- Auriez-vous besoin de quelque chose, monsieur ?

Le jeune homme qui s'était introduit dans la chambre avait été engagé comme domestique ; malgré son entrain indéniable et sa fougue juvénile, son discernement n'était pas des plus fins. Son goût pour le patriotisme et le mysticisme tendait même à user la patience d'Armand.

- Je vous remercie, mais je crains fort n'avoir besoin de rien d'autre qu'un peu de silence. N'avez-vous pas quelque occupation qui puisse vous distraire ? Composer un sonnet à la gloire du roi, contempler les artefacts des mousquetaires qui hantent la ville, vous rendre chez cet antiquaire que vous prisez tant...
- Justement, monsieur, j'y fis aujourd'hui même l'acquisition de fort belles pièces ! Une dague antique... Des papiers raffinés... Un miroir, orné de pierreries étranges, dont la beauté baroque provoque quelque trouble à celui qui pose le regard dessus... Je pensais d'ailleurs vous en faire profiter. J'imaginais que vous pourriez retrouver je ne sais quelle inspiration en contemplant ce singulier objet... que cela puisse éveiller en vous quelque souvenir de vos aventures passées, qui confinent à l'extraordinaire... Mais si vous souhaitez que je me retire...
- Non point ! Veuillez excuser ma brusquerie ; la compagnie de ces pages que je peine à noircir me rend quelque peu atrabilaire. Faites donc voir l'objet d'un tel enthousiasme !

Le miroir en question n'était pas une grande pièce ; mais il s'en dégageait une aura brulante et lugubre ; l'illusion venait alors que l'artefact semblait prêt à engloutir l'espace.

- Capdedious ! Mais il s'agit... de Pierres de lune !

Les pâles lueurs verdâtres qui enserraient le miroir provenaient en effet de pierres lunaires, en tout point semblables à celles qui avaient accompagné autrefois Armand dans son invraisemblable périple. Elles découpaient sur les murs des ombres d'émeraudes qui se mêlaient à la danse frénétique des silhouettes noires projetées par la bougie qui n'en finissait plus de s'éteindre. Armand contempla son reflet. Ce qu'il vit l'effraya. Oh, certes, il retrouva cette truffe aigüe, ces oreilles droites, ce visage rhomboïdal qui le caractérisait si bien. Mais cette expression ! Ces yeux ! Emplis d'une lassitude extrême, comme au bord du gouffre, oui, de ce même gouffre dans lequel il avait voulu se jeter pour retourner au néant, il y a deux ans, sur l'astre lunaire. Et le miroir emplissait l'espace... Il reflétait le poids des remords, semblait raviver les blessures enfouies, les pertes, les amours déçues, les abandons, les ultimes regrets.

- Ah çà ! Par quel artifice cet objet peut-il créer une image aussi nette de son modèle ? Je me sens le besoin de tirer de ce trouble quelque élan cathartique... Eh quoi ? resterais-je coi ?

Rejoindre les abîmes que révèle ce miroir,
Antre féconde et noire que l'esprit ne peut croire,
Monde solitaire ! Et par mon âme déboussolée,
Et par son compas laissé sans carte où pointer,
Le dommage de l'errance résonne en moi,
À présent compagnon de mes regards las !


Mais... qu'est-ce donc que ceci ?


Se produisirent simultanément trois phénomènes. Au son des stances, comme si l'empreinte sonore se faisait concrète, apparurent sur l'artefact les premiers mots de chaque vers. Un scarabée massif se posa en contrebas du miroir, et sembla ne pas vouloir se défaire de sa position : il recouvrait parfaitement les lettres m, a, g, e du cinquième vers. Et enfin, comme venant d'un écho déjà lointain, la voix du serviteur retentit, impitoyable :

- Vous aviez promis une vie, au bord de cet abîme, Monsieur de Maupertuis. Vous avez fait tiquer Fortuna, et provoquer l'infortune de Tyché ! Nous voici au bord des siècles, et votre avance vous conduit droit vers le désordre de l'âme qui provoqua la chute de la Rome antique ! Vous vîtes chimères, utopies et figures de styles vivaces ; vous découvrîtes contrées absconses et instruments singuliers ; mais nul ne se soustrait à la promesse implacable de l'abîme quand on en fit le souhait ! Allez donc, Renard du diable, payer votre dette aux contes impromptus et à votre compte imprévu !

Et tandis que le miroir semblait effacer la réalité du monde au rythme des danses horrifiques que projetaient les ombres ; tandis qu'Armand ne parvenait plus à saisir si la voix du domestique provenait de celui qui se tenait à ses côtés ou de son propre esprit ; tandis que les distorsions emplissaient de leurs ardeurs l'espace en tuant ses dernières candeurs, les mots acrostiches lancés par les vers improvisés luisaient d'un éclat singulier ; et dans ce chaos embrasé, seuls se distinguaient ces lettres qui s'altéraient, pour finalement ne former qu'une phrase unique et à la promesse terrible :

Rejoindre... Antre... Monde... Et... Le... Dom ... À présent...

Rejoindre Entremonde et le Dôme à présent !


...
Armand reprit ses esprits. Il faisait jour. Plus de murs. Plus d'ombres. Plus de domestique, de miroirs, de pierrailles, plus de cris, mots, lueurs ou effrois ; juste un souffle étrange, une atmosphère décalée, comme si l'air avait changé. Armand se frotta les yeux et entreprit de se remette sur pattes. Non, décidément, il ne connaissait pas cet endroit. Par prudence, il tenta d'attraper sa fidèle rapière. Le premier constat malheureux fut que celle-ci ne semblait pas être à ses côtés : il était en effet rare d'écrire avec une autre arme que la plume... Le second constat fut plus préoccupant ; il semblait que son bras droit faisait preuve d'une désobéissance inédite en refusant obstinément de se mouvoir.

- Mais que diable suis-je donc allé faire en en cette galère ?!!
avatar
Armand R. de Maupertuis
Arrivant
Arrivant

Messages : 19
Date d'inscription : 26/01/2017

Personnage
Race: Renard
Métier: Bretteur
Etat physique: En quête d'ambidextrie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armand Raynal de Maupertuis

Message  Terra Branford le Sam 28 Jan 2017 - 17:38

Bonjour, ou bonsoir, mais surtout bienvenue!

C'est une très belle fiche que tu nous offre là, je n'ai rien à y redire en première lecture. Il ne manque rien.
Donc pour moi... Et bien... Validé?

Si tu as des questions n'hésite pas, bien que je pense que notre grand Schtroumpf t'as déjà bien briffé Wink
avatar
Terra Branford
Terraformeuse
Terraformeuse

Messages : 980
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 26
Localisation : Et pourquoi je vous le dirais?

Personnage
Race: Humaine/Esper
Métier: Mage
Etat physique: reposée, encore quelques bleus.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armand Raynal de Maupertuis

Message  Armand R. de Maupertuis le Dim 29 Jan 2017 - 22:58

Merci pour cet accueil chaleureux ! Je pense débarquer très prochainement...

L'expérience des jeux de rôle m'étant encore assez peu familière, je vous prie d'excuser par avance les maladresses qui pourraient se glisser dans mes posts, avant que l'expérience et l'apprentissage des us et coutumes n'en donne la riposte.
(Et tant que nous y sommes, glissons tout bas de quel univers provient ce personnage là : De Cape et de Crocs, par Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, bande dessinée en douze actes... ceci étant dit, clôturons cet entracte.)

À très vite !
avatar
Armand R. de Maupertuis
Arrivant
Arrivant

Messages : 19
Date d'inscription : 26/01/2017

Personnage
Race: Renard
Métier: Bretteur
Etat physique: En quête d'ambidextrie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armand Raynal de Maupertuis

Message  Angor de Redjak le Lun 30 Jan 2017 - 21:43

Salutations, messire renard !

Ah bah on m'avait promis de la qualité, je n'ai pas été déçu ! =D
Tout comme Terra, c'est ok pour moi (voire un grand oui).

Petite remarque cependant. Il est effectivement indiqué que l'arrivée dans le dôme réduit les facultés physiques et magiques. Néanmoins, ton personnage étant "juste" un bretteur, tu n'es pas obligé de te pénaliser autant que l'inutilisation d'un de tes bras. Dis-toi plus que ça ressemble au contre-coup d'une attaque virale (chancèlement, peut-être un peu de température etc) qu'une malédiction magique visant réellement tes aptitudes. De même, tu n'es pas obligé de te priver de ta lame, tu peux la conserver avec toi, nombre l'ont fait auparavant.
Néanmoins, si malgré ce que je viens d'énoncer, tes désirs restent les mêmes, alors je me sentirai mal de te restreindre dans ta... restriction.

Bordel, je me sens obligé d'enjoliver mes phrases vu ton style XD

Du coup, tu peux débarquer ! Je te souhaite de bien t'amuser parmi nous ^^
PS: Comme demandé en MP, j'ai ajouté ta race et ton métier Wink

_________________
avatar
Angor de Redjak
Mage noir
Mage noir

Messages : 932
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 22
Localisation : A l'auberge en train de boire un blue darckness...

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage Noir
Etat physique: Deux côtes cassées et des bleus. Full Element

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armand Raynal de Maupertuis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum