La salle de classe

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Maïwen le Mar 23 Aoû 2011 - 23:15

Ça pourrait être une bonne idée.
Elle retrouvait un peu la joie de vivre malgré la honte qu'elle avait éprouvé en ratant tout ce qu'elle entreprenait depuis le début de la journée.

Alors rentrons. Je commence à avoir faim en plus!

Et puis on pourra prendre des nouvelles des autres. Il faut que je parle à Terra.
Mais je compte bien vous affronter à nouveau. Il faut que je progresse. Pour vivre.


Dernière édition par Maïwen le Mar 23 Aoû 2011 - 23:24, édité 1 fois
avatar
Maïwen
Gardien d'Entremonde
Gardien d'Entremonde

Messages : 1050
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25

Personnage
Race: Humain
Métier: Mage
Etat physique: RAS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Kôtarô le Mar 23 Aoû 2011 - 23:20

La jeune femme était fatigué, et affamée. Remarque après autant d'efforts déployés en une matinée, c'était tout à fait normal. Bah oui, une sieste, dix minutes de tentatives de téléportations, re-sieste, puis combat, ça fatigue...
Mais ça ouvre l'appétit surtout, et Kôtarô était du même avis qu'elle. Il déposa un bisou sur ses lèvres avant de se relever.



Je compte bien vous faire progresser, Maïwen.


Il l'invita à ouvrir la marche d'un geste de la main...
avatar
Kôtarô
Résident
Résident

Messages : 439
Date d'inscription : 14/08/2011

Personnage
Race: Humain
Métier: Guerrier
Etat physique: Fatigue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Kôtarô le Jeu 15 Sep 2011 - 17:37

Le géant avait réapparu ici. Au pied d'un arbre, près d'une rivière. C'était la première fois qu'il parvenait à se téléporter à une telle distance... Néanmoins, il ne fut pas surprit. Il était toujours sur les nerfs, et commença à les passer sur l'environnement. Brouillant l'arbre d'un coup de main, éclatant des cailloux à coup de boules énergétiques... Rien ne fut épargné. Pas même les oiseaux qui tentèrent d'échapper à ce carnage. Certains y parvinrent, d'autres non...

Le résultat en était pas moins désolant. La petite clairière si belle, n'était plus qu'un amas de débris. Il avait détruit un lie dans lequel il avait passé de bons moments en compagnie de ce qu'on pouvait appeler son "âme-sœur". Alors qu'une certaine harmonie et une sérénité se dégageait autrefois des lieux, il n'en restait pas moins qu'une ambiance de cimeterre. Pas même un chant de corbeau pour venir alourdir la pesanteur des lieux. Rien, le silence complet, pas même le ruissellement de l'eau...

Kôtarô était à genoux devant la rivière. La lueur de son aura et les flammes de sa chevelure pour seule source de lumière. Il était à genoux sur un dessin et n'avait pas remarqué les lunettes de soleil qui l'observaient, tapies dans l'ombre....
avatar
Kôtarô
Résident
Résident

Messages : 439
Date d'inscription : 14/08/2011

Personnage
Race: Humain
Métier: Guerrier
Etat physique: Fatigue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Kôtarô le Dim 27 Nov 2011 - 14:20

A force de marcher, le géant était parvenu jusqu'à la clairière qui lui avait servi à enseigner le téléport à Maïwen. Lieu qui avait également été le théâtre d'un déchainement de colère. Le magnifique endroit n'était plus qu'une morne place où régnait un silence des plus lourds et où aucune gaité ne pouvait percer à travers la noirceur ambiante. Cependant, il était revenu, ravagé, rongé, par un mal dont il ne connaissait ni l'origine ni le but final. Ce parasite ne semblait pourtant pas pomper ses forces et s'autorisait même à le soigner en cas de besoin sans même lui demander son avis.

Kôtarô s'avança doucement jusqu'au centre de la clairière, toujours courbé. Il ne posait ses yeux sur aucun autre endroit que devant ses pieds. Il se fichait bien de l'état des lieux, il savait bien à quoi ils ressemblaient et qui les avait mis dans cet état. Il ne s'en blâmait cependant pas, mais exprimait cependant des regrets à l'égard de cet endroit autrefois presque idyllique. Désormais plus aucun rêve n'était permis. Il s'assit en tailleur, face à la rivière et ferma les yeux. Il médita, c'était le meilleur moyen, la meilleure chose à faire, pour trouver une solution. Il resta ainsi pendant de longues minutes avant de rouvrir les yeux. Ses gestes se faisaient tous dans une lenteur extrême comme si la fin était proche. Et c'était le cas...

Il se releva, puis observa l'arbre en triste état. Il tendit son bras vers ce dernier, mais ouverte. Puis il s'imagina: les appendices qui le parcourent dans tout son être sortent de son membre supérieur, s'enroulent autour de celui-ci dans un tourbillon infernal et viennent percuter l'arbre avec violence. Il n'avait pas tout à fait tord. Cependant, les tentacules se contentèrent de sortir de sa main et ses doigts, frappant l'arbre avec une douceur toute relative. A vrai dire, elles s'étaient presque collées à celui-ci, formant une sorte de masse informe qui avait creusé un petit trou dans le tronc. Il s'imagina désormais qu'elles revenaient en lui, pénétrant sa chaire aux mêmes lieux meurtris. Cette fois-ci, elles obéirent. Retournant en douceur d'où elles venaient, puis comblant déjà les trous laissés par leur sortie. Kôtarô baissa le bras, fermant les yeux et baissant la tête. Il prit une grande inspiration...

Il rouvrit les yeux et releva son crâne d'un geste vif alors que son bras se releva de nouveau. D'un geste habile, il propulsa ses tentacules hors de son bras entier, lesquelles s'enroulèrent autour de son bras, sortant de celui-ci avec violence et rapidité, s'ajoutant ainsi au flot de noirceur qu'elles formaient. Le résultat était ainsi une énorme lance de tentacules, durcie par leur nombre et leur densité, qui vint transpercer le bois avec fracas. Laissant ainsi un trou béant dans la cible de fortune. Puis la pointe de la lance se sépara en deux, revenant sur l'arbre et s'enroulant de chaque côté du trou. Le géant redressa son bras, se servant de ses tentacules comme d'un fouet, souhaitant ainsi envoyer le rester du tronc derrière lui. Et c'est ce qu'il se passa. Le ridicule amas de bois fut arraché, coupé du reste du tronc et envoyé à quelques dix mètres comme une vulgaire brindille. Puis les tentacules revinrent à leur origine...

Kôtarô sourit et s'allongea à côté de la rivière. C'était la fin... La fin d'un ère où il n'était pas au meilleur de ses capacités. Il avait ainsi la puissance physique, mais à un niveau qu'il n'avait jamais pu atteindre encore. Il possédait également son pouvoir qui n'avait pas encore atteint son paroxysme; mais ces nouveaux alliés allaient lui permettre d'user de techniques bien plus risquées, que ça soit pour la cible ou l'utilisateur.

A nouveau, le ruissellement de l'eau résonnait....
avatar
Kôtarô
Résident
Résident

Messages : 439
Date d'inscription : 14/08/2011

Personnage
Race: Humain
Métier: Guerrier
Etat physique: Fatigue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Albert Wesker le Dim 27 Nov 2011 - 21:09

... Tandis qu'un être sombre sorti des fourrés.

Wesker était sorti de la maison et avait passé la nuit non loin à étudier ses différents produits avant de dormir chichement dans une grotte toute proche. Un retour à la verdure qui ne lui avait pas trop plut, mais il n'avait guère eut le choix. Continuer à arpenter librement les rues d'Entremonde n'était pas la chose à faire pour l'heure. C'est pourquoi il se permit d'approcher le géant, allongé près de la rivière, afin de retrouver du crédit auprès du groupe. Une chose aisée lorsque l'on a son charisme et sa capacité à embobiner les gens.

Il s'était approché discrétement, mais se mit à découvert assez tôt afin de pas éveiller trop de soupçons et de ne pas surprendre le grand blanc. Il le surprit donc en train de regarder une tentacule qui sortait de sa main, ondulant devant lui tel un serpent. Il semblait satisfait mais fatigué. Une situation assez simple à utiliser.


Je ne savais pas que vous disposiez de ce genre de capacités....

Le géant se redressa d'un geste vif, aux aguets, poings fermés. La tentacule s'était repliée dans sa carapace de chaire.

Que me voulez vous?

Demanda Kôtarô, intrigué. En effet, aux dernières nouvelles il lui avait logé une balle de Desert Eagle en plein torse... Bien que, dans son monde, cela n'aurait du lui faire autant de dégâts, le geste ne lui avait pas vraiment plu...

Vous ne connaissez pas l'étendue de votre pouvoir, Géant...
J'en sais bien plus sur ce qui sort de vos mains, que vous ne pouvez l'imaginer...


Il entrait ainsi dans le vif du sujet. Une fois encore, Wesker se rendait indispensable, se présentant ainsi comme La Réponse. Il se doutait que Kôtarô se poserait des questions et il avait parfaitement raison. Quel était cette chose qui parcourait son corps? Comment était elle parvenue à lui?
Intéressé, le géant se mit de bout, prêt à se battre, mais l'interrogea tout de même.


Que savez-vous sur ces choses?

Wesker prit un air détaché.


Vous vous souvenez du Prototype? Cette chose que vous avez affronté dans la cave de cette maison?
Il portait en lui les germes qui vous rongent aujourd'hui. La blessure qu'il vous a infligé vous l'a transmis. Il ne s'agit ni plus ni moins d'un potentiel destructeur et...
Cela signifie aussi que votre ADN est supérieure aux autres. Vous êtes, en quelques sortes, le prochain stade de l'Evolution.


Kôtarô ne comprenait pas tout. L'explication se tenait, mais cela restait bien trop flou pour répondre à ses interrogatives.
Toujours aussi méfiant, il lui demanda d'où lui provenaient ces différentes connaissances.


De documents découverts dans la maison.
J'ai également appris que vous pouvez dominer ces tentacules et vous en servir d'armes...


Le géant sembla surprit, relâchant quelque peu sa garde...

Comment les maitriser?

Wesker sourit...
avatar
Albert Wesker
Arrivant
Arrivant

Messages : 85
Date d'inscription : 08/09/2011

Personnage
Race: Humain
Métier:
Etat physique: Normal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Kôtarô le Mar 29 Nov 2011 - 16:38

L'entraînement durait depuis plusieurs minutes désormais. Kôtarô écoutait avec attention les différents conseils prodigués par Wesker. Cela pouvait surprendre, mais ceux-ci étaient sensés et bien avisés; la preuve étant, le Géant progressait à vue d'œil. Sa maitrise s'améliorait au fil des minutes et les tentacules vire-voltaient presque à la guise du possédé. L'homme blond restait sur le côté et continuait de proposer d'autres techniques, mais surtout, il analysait. Il connaitrait ainsi chacun des mouvements possibles réalisés par ces étranges appendices noirs.

Lorsque Kôtarô eut terminé, il se retourna vers Wesker.


Je pense que je vais retourner en ville. J'ai besoin de m'entretenir avec quelques personnes.

Ceci étant dit, il se retourna et commença à partir, lorsque le blond l'interpela.

Je vais vous accompagner. Ma présence ne sera guère la bienvenue, mais j'ai des choses à faire en ville.

Que voulez-vous dire?

Wesker resta silencieux l'espace d'un instant, un rictus se dessinant sur son visage...

Vous verrez...
avatar
Kôtarô
Résident
Résident

Messages : 439
Date d'inscription : 14/08/2011

Personnage
Race: Humain
Métier: Guerrier
Etat physique: Fatigue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La salle de classe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum